Biographie


 

J’ai aujourd’hui le temps qu’il me manquait pour vivre.

Il y a un peu plus deux ans, je prenais la décision étrange et salvatrice d’envoyer valser ma vie, forcée de constater qu’elle ne m’appartenait pas. Je vivais de façon à me fondre dans le monde moderne en oubliant mon essence même.

La décision fût prise après de nombreuses nuits blanches et quelques rencontres attisant ma réflexion: je devais changer de vie et VITE!! Je suffoquais, j’étouffais.

Aucun vestige quelconque de mon ancienne vie ne devait survivre à ce changement. La transition fut radicale: Je passe d’un statut confortable de cadre à Genève à photographe indépendant, et d’un petit appartement douillet avec tout le confort moderne à un chalet d’alpage à 1300m d’altitude dans une région jusqu’alors inconnue pour moi: la Haute-Savoie. Je troque ma Mercedes contre un 4×4 cabossé et me débarrasse de toutes mes possession matérielles. Elles n’ont plus aucune valeur à mes yeux maintenant que j’ai tout. Mes chaînes brisées, ma liberté retrouvée, me voilà évaporée, me voilà enfin … HEUREUSE.

Chaque jour connait son lot de défis mais pris l’un après l’autre rien ne me semble impossible.

Dorénavant mes journées se passeront en partie sur les sentiers de randonnée en quête d’images et dans les forêts d’épicéas bordant le chalet. J’ai aujourd’hui le temps qu’il me manquait pour vivre.

Concernant la photographie, je voue plus que jamais un amour sans limite à cette passion qui m’a permit de me retrouver. Il y a 6 ans, lorsque j’ai tenue pour la première fois un reflex dans mes mains, quelque chose en moi a vibré comme jamais auparavant. Depuis cet instant, réaliser des images est devenu obsessionnel, me rongeant et me dévorant de l’intérieur,  mais j’étais encore loin d’imaginer là où cela me mènerait.

Outre les paysages, je m’amuse aussi beaucoup à photographier les enfants. Leur pureté et leur fragilité me fascine. Pour découvrir ces images, je vous invite à visiter mon site internet dédié à ce sujet: ici

 Moi

Ils sont 8 commentaires

  1. Jean-Maurice Boisaubert

    Bonjour Barbara, un bien beau site tout en simplicité, authenticité et fait avec le coeur, la vie en fait! J’aime beaucoup cette phrase que tu cites : « J’ai aujourd’hui du temps qu’il me manquait pour vivre ». Cette phrase est superbe! Merci! :-) Beaucoup de personnes (dont je fais partie) passent leur temps dans leur vie à courir après le temps et oublient l’essentiel.. Mais pourquoi et, dans quels but le font-ils? Certainement pour aller à la recherche perpétuelle d’une image qu’ils aimeraient que les autres aient d’eux-même et sans même se poser la question de savoir si cette image leur correspond vraiment et si c’est vraiment la vie qu’ils veulent car ON leur a dit que c’était bien de faire ou de ne pas faire comme ça.
    J’aime aussi la partie « Ils m’inspirent … », le blog et tes photos. Merci pour ce cadeau.

    • Barbara

      Bonjour Jean-Maurice,

      Merci infiniment pour ton retour, je suis heureuse que cela te parle. Je crois en effet qu’on s’enferme dans une image, cette image a besoin de vivre et de renvoyer le change, et finalement on se créer des besoins toujours grandissant, et ces besoin finissent par nous enfermer, nous ficeler dans une vie dont on a jamais vraiment voulu au final. Une belle maison, une belle voiture, de beaux habits, de beaux objets, le dernier Iphone… car tout cela est le symbole du vie réussie selon notre modèle social, mais il est finalement préférable de réussir à vivre SA vie.
      Je pense que le prochain article parlera de cela.

      Ah et je suis super heureuse que cette phrase te plaise car elle est de moi :) … Alors c’est plutôt encourageant !!

  2. Gene

    Bonjour Barbara,

    Je te suis depuis un moment sur Facebook.
    Tu me fait rêver et par tes images et par ton courage.
    C’est mon rêve aussi d’aller vivre dans un petit chalet d’alpage loin de toute « civilisation » pour pouvoir VIVRE enfin la VRAIE vie, celle qui nous pousse à avancer un peu chaque jour, à méditer et de savoir prendre le temps d’apprécier des petits rien comme de la caresse du vent, le couché du soleil, le chant des oiseaux ou le glouglou du ruisseau/torrent qui coule au fond de ton jardin.
    Malheureusement, je n’en ai pas le moyens et puis je ne suis pas seul a décider, j’ai un mari, nous nous aimons et nous nous respectons.
    Peut-être dans une dizaine d’année, quand il aura la pension, ferons-nous le pas vers cette vie tant espérée.
    En attendant te rencontrer sur une expo ou au détours d’une randonnée en haute-Savoie,, je souhaite longue vie a ce blog pour pouvoir, à travers tes écrits vivre un peu de ces merveilleux moments de liberté.
    Amie-calmant, Gene.

  3. Barbara

    Gene,

    Merci infiniment pour ton message et merci de suivre mon travail et mes actus. J’espère que mes écrits te feront voyager un peu, mais ils risquent surtout de t’inciter à ne pas attendre demain pour vivre ta vie.
    Je te souhaite de connaitre un jour la douceur de cette vie parfois rude, mais qui te donne le temps pour vivre en effet.

    Ce sera un plaisir de te rencontrer également, d’échanger et de partager.

  4. Johnc953

    It’s actually a great and helpful piece of information. I am glad that you just shared this useful information with us. Please stay us up to date like this. Thank you for sharing. bdedaeeagdck

  5. Parent Alain

    Il y a souvent dans l’idée de changer la notion de fuite.
    Fuir sous entend qu’il y a encore une issue.
    La qualité des personnes qui changent de situation et osent fuir
    Est celle de savoir distinguer qu’il existe une porte entrouverte, puis
    Osent la prendre pour découvrir autre chose
    Une terre ou une maison qui attend une main
    Un paysage ou un corps qui attend un regard
    Un chant ou un rire qui attend l’émotion.
    Ainsi Barbara vous êtes l’invitée de la montagne
    Nil doute qu’elle saura être hospitalière
    Elle a déjà su s’offrir en cadeau dans ces magnifiques photos
    Et cette beauté là vous rendra invincible.


Publier un nouveau commentaire